3.

L'enfant intérieur

Rencontrer son enfant intérieur, créer le lien, prendre soin de lui, le rassurer permet de  se réconcilier avec soi et de retrouver notre liberté.

Cette notion est inspirée des travaux de Jung, dans les années 40, "nous avons tous été des enfants et cet enfant vit encore en nous". Et l’enfant est, par nature, porteur de transformation. Une qualité qui fait bien souvent défaut chez l’adulte.

 

La thérapie de l'enfant intérieur est un processus qui nous pousse à devenir des individus aussi complets que possible grâce aux capacités, entre autres, de transformation de l’enfant en nous.

Pour le pédiatre et psychanalyste D.Winicott cet enfant intérieur serait notre Moi véritable.

Pour d'autres il est la partie émotionnelle de notre être où les mémoires sont stockées, ainsi que celles de nos parents, de nos ancêtres et de nos vies antérieures.

Nous portons tous en nous une part d'enfant blessé. On pourrait l'assimiler à la part en nous qui s'est adaptée au monde, qui subit ses émotions, qui s'est pliée aux injonctions, qui a choisi d'endosser des rôles, qui a revêtu certains masques pour affronter la vie.

Prendre soin de cet enfant en nous, le connaître, le chérir, le consoler nous permet ainsi de renouer avec l'enfant libre, notre être profond, bercé d'amour inconditionnel, de liberté, de créativité.

la rencontre de l'enfant intérieur pour :

  • retrouver sa force vitale, la joie

  • se réconcilier avec soi

  • comprendre et accepter nos émotions

  •  prendre sa place

  •  apprendre à se connaître et s'aimer

  •  se transformer

  •  dépasser ses blessures

"On parle de l'enfant, alors qu'on devrait entendre l'enfant en l'adulte. Car il y a dans l'adulte un enfant, un enfant éternel toujours en état de devenir, jamais terminé, qui aurait constamment besoin de soins, d'attention et d'éducation."

Carl Gustav Jung